Accueil > OLD > Lexique

  • Imprimer le contenu Aggrandir la taille du texte R?duire la taille du texte

Lexique

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative du tissu cérébral qui entraîne à ce jour la perte progressive et irréversible des fonctions mentales. C’est la principale cause de démence chez les personnes âgées.
Le premier symptôme est la perte du souvenir des événements récents (amnésie) ; elle se manifeste initialement par des distractions mineures qui s’accentuent progressivement avec la progression de la maladie, tandis que les souvenirs plus anciens sont relativement préservés. Par la suite, les déficits cognitifs s’étendent aux domaines du langage (aphasie), de l’organisation des mouvements (apraxie), de la reconnaissance visuelle (agnosie) et des fonctions exécutives (telles que la prise de décision et la planification). Ces changements psychologiques influent sur les qualités humaines essentielles et pour cette raison la maladie d’Alzheimer est quelquefois décrite comme une maladie où les victimes subissent la perte de qualités qui forment l’essence de l’existence humaine.

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie, entrée en vigueur en janvier 2002 (lois du 20 juillet 2001 et du 1er avril 2003), s’adresse aux personnes âgées de 60 ans ou plus dont le niveau de dépendance est évalué en GIR 1 à 4. L’attribution de l’APA n’est pas soumise à conditions de ressources, ces dernières sont toutefois prises en compte lors de l’établissement du montant de l’allocation attribuée. Une participation financière restent toutefois à la charge des bénéficiaires dès lors que leurs ressources sont supérieures à un montant révisé périodiquement.

C’est un examen complet qui explore les aspects physiologiques et psychologiques d’une personne âgée. Il peut également faire l’évaluation socio-économique de sa situation. Il se fait en milieu hospitalier et sur prescription médicale.

La gériatrie est une discipline médicale consacrée à l’étude de la santé et aux soins des personnes âgées. Elle s’intéresse plus spécifiquement à la santé des personnes âgées (physiologie du vieillissement et maladies des personnes âgées).

La gérontologie est un champ d’étude qui porte sur le vieillissement humain et ses conséquences et son implication au sens le plus large : biologie et physiologie des organismes vivants, psychologie, santé, santé publique, économie, société, démographie, anthropologie, sociologie et plus généralement la plupart des sciences humaines. Elle est donc un point de rencontre de multiples disciplines.

La grille AGGIR (Autonomie Gérontologique Groupe Iso-Ressources) classe les personnes âgées en six niveaux de perte d’autonomie à partir du constat des activités ou gestes de la vie quotidienne réellement effectués ou non par la personne :

Le GIR 1 correspond aux personnes confinées au lit ou en fauteuil ayant perdu leur autonomie mentale corporelle, locomotrice et sociale. La présence constante d’intervenants est indispensable.

Le GIR 2 comprend deux groupes de personnes dépendantes.

  • Celles qui sont confinées au lit ou au fauteuil et dont les fonctions intellectuelles ne sont pas totalement altérées ; une prise en charge est nécessaire pour la plupart des activités de la vie courante.
  • Celles dont les fonctions mentales sont altérées, mais qui peuvent se déplacer ; certains gestes, tels que l’habillage, la toilette, ne peuvent être accomplis en raison de la déficience mentale.

Le GIR 3 correspond aux personnes qui ont conservé partiellement leurs capacités motrices, mais ont besoin d’être assistées pour se nourrir, se coucher, se laver, aller aux toilettes.

Le GIR 4 regroupe deux types de personnes :

  • Celles qui ont besoin d’aide pour se lever, se coucher, mais peuvent se déplacer seules à l’intérieur du logement ; une assistance est parfois nécessaire pour la toilette et l’habillage.
  •  Celles qui n’ont pas de problème de transfert ou de déplacement, mais qui doivent être assistées pour les activités corporelles ainsi que pour les repas.

Le GIR 5 désigne les personnes qui sont relativement autonomes dans leurs activités : elles se déplacent seules, mais ont besoin d’aides ponctuelles pour la toilette, la préparation des repas, l’entretien du logement.

Le GIR 6 concerne les personnes autonomes dans tous les actes de la vie courante.

ATELIERS GYMNASTIQUE CEREBRALE (suite)



NOUVELLE RESIDENCE LES JARDINS FLEURIS (suite)



FORUM BIEN VIVRE SA RETRAITE (suite)


copyright © Entraide des Bouches-du-Rhône. tous droits réservés | Mentions légales | Plan du site | dernière mise à jour le vendredi 19 janvier 2018 |Suivre la vie du site RSS 2.0